Table ronde « Quel est le rôle du parlement dans la cohérence des politiques en faveur du droit à l’alimentation ?

Table ronde « Quel est le rôle du parlement dans la cohérence des politiques en faveur du droit à l’alimentation ?

Qu’est-ce que la cohérence des politiques pour le développement ? Lors de cette table ronde, la société civile réunie par la Coalition contre la faim et les deux coupoles d’ONG, veut pointer du doigt une série d’obstacles qui empêchent une politique plus cohérente et proposer des moyens au Parlement belge pour éliminer ces obstacles. Dans ce dossier, nous présentons deux cas concrets où la politique belge est clairement peu cohérente avec les objectifs de développement et le droit à l’alimentation. Enfin, nous proposons quelques pistes d’actions précises qui permettent au Parlement belge de contribuer à une politique plus cohérente.

La cohérence des politiques pour le développement (CPD) n’a de pertinence que si elle vise le bon objectif. Pour 11.11.11 et le CNCD-11.11.11, la cohérence des politiques doit être clairement ciblée sur le développement. Cela signifie que chaque décision politique (en termes de commerce et d’investissement, d’agriculture, d’environnement, de sécurité, de migration, etc) renforce le développement des pays en développement, ou ne lui porte au moins pas atteinte. La cohérence des politiques pour le développement est donc axée sur le développement humain durable comme un droit fondamental pour tous, qui garantit pour l’individu et le groupe une vie digne dans une société ouverte, démocratique et pacifiée.

Dans cette perspective, l’approche de développement fondée sur les droits humains et le droit à l’alimentation offrent un cadre de référence intéressant en matière de CPD. Le droit à l’alimentation est un droit fondamental reconnu et consacré dans plusieurs traités internationaux. Il impose des obligations aux Etats qui doivent le protéger, le respecter et le mettre en oeuvre quel que soit le domaine politique concerné. En tant que droit universel, le droit à l’alimentation s’impose aux Etats sur leur territoire mais également en dehors de leurs frontières. Il constitue donc un outil permettant d’évaluer la cohérence des politiques par rapport à des critères de droits humains.

L’importance de la cohérence des politiques pour le développement (CPD) est depuis quelques années en haut de l’agenda politique. A la fois le CAD de l’OCDE, le Partenariat de Busan pour l’efficacité du développement, l’ONU et l’UE promeuvent la cohérence des politiques pour le développement. En Belgique également la cohérence des politiques a récemment été mise à l’agenda. En partie grâce aux pressions des ONG et des parlementaires, et finalement par l’action de dirigeants politiques, la CPD a finalement été ancrée dans la nouvelle loi relative à la coopération au développement. Le défi consiste à maintenir cet élan. Ce n’est pas une tâche facile étant donné les changements rapides de gouvernement que connait le pays.

suite dans la dossier


Programme (JPG - 875.5 ko)


Dossier FR (PDF - 450.6 ko)


Dossier NL (PDF - 450.2 ko)

format imprimable

| Site réalisé avec SPIP, sous Licence de logiciel libre(GPL), optimisé pour FIREFOX | Administration | Espace membres |